Nouvelles: La tomate “fruit modèle”

tomates transgénicos

– Marina Muñoz Cervera –

Los genomas del tomate y la patata son casi idénticos.

Este artículo, publicado el Le Monde, el 30 de mayo de 2012, se refiere al último modelo genético llevado a cabo sobre el codiciado y sabroso tomate. Lo transcribo en su idioma original. Hay una evidencia genética que plasma el artículo, que traduzco a castellano: “Le génome de la tomate ne montre qu’un peu plus de 8 % de divergence avec celui de la pomme de terre. (El genoma del tomate no muestra más de un 8% de divergencia con el de la patata).

No en vano, ambas hortalizas pertenecen a la misma familia botánica, las Solanáceas.

Le Monde.fr avec AFP | 30.05.2012 à 20h55 • Mis à jour le 30.05.2012 à 20h55

Les scientifiques ont séquencé le génoma de la tomate, leur “fruit modèle”

Fruit pour le botaniste, légume pour le cuisinier, elle vient de livrer le secret de son génome, une avancée qui ouvre de nouvelles perspectives pour les scientifiques et les semenciers. Un consortium regroupant plus de 300 chercheurs de 14 pays, dont plusieurs pays européens, la France, les Etats-Unis, mais aussi la Chine et l’Inde, publie mercredi dans la revue Nature le séquençage du génome de la tomate, révélant l’ordre, les types et les positions de ses 35 000 gènes.

“Ce génome va être un génome de référence pour des espèces agronomiquement et donc économiquement très importantes”, explique l’un des chercheurs, Mondher Bouzayen, directeur du laboratoire Génomique et biotechnologie des fruits. Du point de vue de la recherche, “les scientifiques vont se régaler sur plusieurs sujets qu’ils ne pouvaient pas aborder de façon franche”. La tomate, qui en fait voir de toutes les couleurs au consommateur, “est de loin le fruit-légume qui connaît la plus forte progression au niveau mondial”, ajoute le scientifique.

TOUS LES SOLANACÉES PROFITENT DE L’AVANCÉE

Au-delà de la tomate, c’est toute la famille des solanacées, première source alimentaire après les céréales, qui devrait tirer profit de cette avancée : poivron, piment, aubergine, mais aussi tabac ou encore pomme de terre… Si le génome de la tomate montre plus de 8 % de divergence avec celui de la pomme de terre, récemment séquencé, les deux plantes sont des “cousines germaines”, relève le chercheur. Comment expliquer qu’elles se ressemblent si peu ? “Scientifiquement parlant, c’est sans doute la question la plus excitante”, dit-il.

La tomate est aussi pour les scientifiques un “fruit modèle” : “En gros, tout ce qu’on sait sur les fruits charnus (pomme, poire, fraise, mangue, etc.), on l’a appris par la tomate”, souligne le Pr Bouzayen.

Un réseau de recherche sur les fruits charnus, rassemblant 18 pays européens, qui doit être très prochainement lancé, essaiera ainsi de tirer un bénéfice du nouvel outil que constitue le séquençage de la tomate. “On passe de la lunette de Galilée au télescope Hubble”, résume le scientifique français. La séquence du génome sera accessible sur le site de Solgenomics.

Le génome de la tomate ne montre qu’un peu plus de 8 % de divergence avec celui de la pomme de terre.

Fuente:
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/05/30/les-scientifiques-ont-sequence-le-genome-de-la-tomate-leur-fruit-modele_1709977_1650684.html

Imagen:
http://vidasustentable.org/wp-content/uploads/2012/05/tomatestransgenicos.jpg

Última revisión: 04-09-18

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s